Basile, bête comme chou

P1070244.JPGMaman Lapin l'avait pourtant une fois de plus mis en garde : "Méfies toi du Goupil, le rusé rouquin toujours à l'affût dans les buissons, mais surtout, SURTOUT, ne t'avises jamais de mettre les pattes chez Mrs..."
.... mais trop tard, le jeune Basile, peu attentif malgré ses grandes oreilles, avait déjà pris la clé des champs, trop pressé d'aller grignoter tendre serpolet et tomates parfumées...

P1070232.JPG

... cerfeuil et choux bien paumés....
P1060952.JPG

Quelques heures plus tard, il regrettait amèrement de ne pas avoir respecté les recommandations maternelles. Mrs Burnout, toute de noire vêtue comme de bien entendu, le surprit dans son potager. L'affreuse sorcière verruqueuse, furieuse de trouver un intrus dans ses plates-bandes, profita de la pleine lune pour lui jeter un sort.
P1070243.JPG

Et Basile se retrouva instantanément transformé en lapin de papier, tout juste bon à illustrer un conte pour enfant !
P1070246.JPG

P1070245_2.JPG

On dit que seule une petite fille qui l'embrasserait sur le bout du nez, puis lui offrirait un radis, un jeudi, à midi, pourrait le rendre à la vie...
Si le coeur vous en dit...
P1070247.JPG

Commentaires

  • HHuuummm .... trop mimi ... vite un bisou !!!
    Et bravo pour ton article dans Marie Claire Idées .... ça donne envie de te connaitre un peu plus !!

  • Pauvre Basile, il faut toujours écouter sa Maman ! Bon la situation n'est pas si grave, il pourrait être un civet et là, bisou ou pas bisou...

  • viens là que je te bisoute toi !

  • Oh qu'il est mignon ce lapinou ! J'adore quand tu mets en scène tes personnages !

  • Oui oui pour le bisou du jeudi, mais je ne suis plus une petite fille...(même si je garde mon âme d'enfant !!) Dis, ça marche quand même ?

  • Dis, s'il se ballade chez moi et même se perd, je l'adopte... trop irrésistible. Félicitations pour ton travail à la Une dans MCI et surtout continue...

  • Pauv' Basile! Et il est là, tout de papier vêtu, alors il ne peut plus ravager ton potager? Toutes ces bonnes laitues (turlututu) à portée de soie et hop, elles lui passent sous les moustaches... Mais bon, on sent bien que le bout du museau frémit encore. A peine. Mais rien n'est perdu!
    Joyeuse journée!

Les commentaires sont fermés.